Jeudi 19 04 2012 - La Voix du Nord 

dr_cliche_gymnaseLa vie n'a pas de prix. Et à la clinique Saint-Roch, le docteur Cliche l'a bien compris. Pour permettre à ses patients de vivre une convalescence dans les meilleures dispositions possibles, « afin de créer une harmonie favorable à la relation humaine et à la qualité des soins », voilà que l'ancien médecin cambrésien, aujourd'hui à la tête de 250 employés, a décidé d'offrir à son bébé, sorti de terre il y a 21 ans, un impressionnant gymnase rééducatif à haute qualité environnementale (HQE) !

Après l'art, le sport ! Afin de permettre à ses patients de « gagner en autonomie dans leur traitement », le docteur Joël Cliche, big boss de la Clinique Saint-Roch, établissement qui possède deux petites soeurs à Denain et Marchiennes, vient de doter son bébé d'un impressionnant « éco gymnase » de 700 m² (lire ci-dessous) ! La « cerise sur le gâteau » d'un projet d'extension de 1 000 m² au total (12,5M d'€ TTC), dont les premiers coups de pioches ont été donnés en septembre 2010.

En augmentant de la sorte sa capacité d'accueil de jour, la clinique va pouvoir répondre aux besoins de monsieur tout le monde. C'est-à-dire « une personne comme vous et moi, victime d'un traumatisme et qui aura besoin de se rééduquer dans la journée ». Mais aussi et surtout offrir à sa clientèle originelle, et un peu plus particulière celle-ci puisque nécessitant une prise en charge lourde et complexe, « la possibilité de dépasser son handicap par d'autres moyens que la simple rééducation ». Et ce, on l'aura compris, de façon bien plus ludique.

« Ici, nous sommes surtout orientés rééducation neurologique, orthopédique et traumatisme », rappelle Joël Cliche, grand amateur d'art comme en témoigne l'impressionnante collection d'oeuvres (toiles, sculptures, objets) exposées à l'intérieur de l'établissement cambrésien. Un vrai petit musée sorti de terre « pour harmoniser la relation soigné-soignant ». Mais en signant les conventions « mémoire labellisée1 » et « prise en charge des AVC² » avec le centre hospitalier, la clinique va désormais pouvoir développer sa compétence en soins de suite, polyvalents ou à orientation gériatrique. Dès lors, avec son gymnase qui pourra être scindé en plusieurs espaces, l'ergothérapie pourra faire des siennes, auprès des personnes victimes d'un AVC comme celles relevant du service soins de suite.

« Aujourd'hui, se réjouit le doc, c'est un vrai bonheur ! Tout est prévu pour la prise en charge du handicap ! » La clinique, qui comptait déjà tout ce qu'il fallait pour gérer les soins de suite spécialisés de l'appareil locomoteur et du système nerveux (kinésithérapie, isocinétisme, école du dos, éducation du patient, balnéothérapie, orthophonie, dimension psychologique, ergothérapie), mais aussi les soins palliatifs, les soins de suite polyvalents et à orientation gériatrique, et, enfin, les états végétatifs chroniques, a, en effet, profité de ces travaux d'extension pour se doter d'un matériel flambant neuf (matériels high tech pour l'école du dos, attirail de musculation, etc.). Mais aussi d'une salle polyvalente de kinésithérapie, de locaux techniques (comme une salle d'archives dont les murs et le sol baignent dans la nappe phréatique, située à seulement 3 m de profondeur), d'un jardin "zen", d'une cafétéria, et de trois salons famille pour les soins palliatifs. Le tout aux normes HQE (matériaux antiallergiques, géothermie...). Ne lui reste plus qu'à concrétiser son projet de création d'une unité cognitive pour les personnes "Alzheimer" et la boucle sera alors bouclée pour cet établissement de santé vraiment pas comme les autres. •

1La clinique prévoit 350 à 400 consultations par an.

²Selon le docteur Cliche, 350 accidents vasculaires cérébraux seraient déplorés chaque année dans le Cambrésis.

 

Une salle de sports "HQE" qui fait saliver !

mur_escaladeUne pure merveille que ce gymnase de 700m2 et qui peut donc accueillir 700 personnes ! Un bâtiment HQE doté d'un parquet de 8 cm d'épaisseur et qui, selon Joël Cliche, "permet de réduire de 40% le risque d'entorse". Bref, un endroit qui, forcément, va ravir les volleyeurs professionnels Cambrésiens, lesquels fonct depuis des lustres avec la salle Vampoulle, superbe mais apparemment pas du tout approprié à leur pratique comme l'ont un temps... souvent fait remarquer coachs, joueurs et dirigeants du CVEC. En effet, Jöel Cliche pourtant réputé pour sa poigne, a décidé de faire dans le mécénat, subventions publiques obtenues oblige. Outre les volleyeurs professionnels, les handibasketteurs de Cambrai, mais aussi des papillons blancs, auront d'ailleurs également droit de disposer de créneaux horaires. Une vraie affaire pour ces chanceux, personnel de la clinique (moniteur step, kinés, professionnels de la psychomotricité et de l'orthopédie etc.) compris !

Car cet éco-gymnase rééducatif, c'est de la dynamite ! Econome (géothermie, éclairage optimisé et à faibel consommation énergétique...) et écologique (techniques d'isolation avec produits naturels, vitres bioclean...), cet outil, modulable, permettra la pratqiue du ping pong, du badminton, du volley, du basket et du tennis. Egalement doté de murs d'escalade "pour que les patients se surpassent", il dispose aussi d'un chemin de marche, d'un écran vidéo projecteur, d'un tableau d'affichage et, philosophie de l'établissement oblige, d'une fresque de 8 m sur 2 de l'artiste arabe Mahjoub Ben bella. Bref, une vréaie oeuvre d'Art à lui tout seul, quoi !

Source : La Voix du Nord/ F. Bourgis

128, Allée Saint-Roch
B.P. 85 - 59402 CAMBRAI CEDEX
Tél. : 03 27 73 00 00 Fax : 03 27 73 00 99
Mail : sec.direction@clinique-saint-roch.fr

48, Chemin de la Motte
59870 MARCHIENNES
Tél. : 03 27 99 57 57 Fax : 03 27 99 57 99
Mail : sec.direction@clinique-saint-roch.fr

440, rue Pierre Nève
59723 DENAIN
Tél. : 03 27 32 55 55 Fax : 03 27 32 55 99
Mail : sec.direction@clinique-saint-roch.fr