Lundi 18 février 2018  - La Voix du Nord édition Valenciennes

 

La clinique Saint-Roch de Denain a ouvert, en juillet 2017, une unité pour personnes désorientées de quinze lits dans laquelle les malades d’Alzheimer ou maladies apparentées séjournent en moyenne quarante jours lors d’une période de crise.

 

 UPD - Cambre Clark Gable
Les murs sont arrondis pour éviter que les personnes ne se blessent. Des portraits de stars ornent les portes des chambres. Au 4ème étage (ci-contre) l'espace Cafougnette abrite des ateliers de stimulation (PHOTOS Christophe LEFEBVRE)
Par Véronique Bertin Et Christophe Lefebvre (Photos) | Publié le 11/02/2018

DENAIN.

Pour monter au troisième étage de la clinique Saint-Roch de Denain, l’étage de l’unité pour personnes désorientées, il faut avoir le code. Ici, tout est sécurisé et ça commence donc par l’ascenseur. La porte s’ouvre sur une histoire de Cafougnette. Ici, tout a été pensé (jusque dans les moindres détails) pour plonger la personne âgée dans un passé lointain dont elle se souvient encore. On parle ici de patients souffrant de démence ou présentant des troubles du comportement, et âgés de plus de 75 ans. Ce qui frappe d’abord, ce sont ces coins arrondis partout, pour éviter que les personnes ne se blessent (souvent volontairement). C’est aussi ces portraits de stars sur les portes des onze chambres particulières et deux communes (parfois pour des couples). La chambre 306, c’est la Clark Gable ; la 305, la Romy Schneider. Trenet côtoie ainsi Bardot ou Coluche. Ces artistes du temps passé permettent aux patients de mieux se repérer que par des chiffres. Autre astuce pour les guider : les couleurs des portes. Des portes qui s’ouvrent vers l’extérieur « pour éviter de se cacher derrière  », explique Catherine Gros, cadre de santé.

Des tables en formica, un coucou…

La salle commune est aussi un lieu de socialisation. Les personnes âgées y jouent aux cartes ou aux dominos. Elle a été baptisée espace « bloc op’ », car située dans l’ancien bloc opératoire de la clinique. Elle est surtout une ode à l’ancien temps. Ici, rien de moderne. Les tables en formica ont été chinées sur Internet. Tout comme le coucou qui rythme le temps.

Au plafond, en guise de luminaire, le Dr Joël Cliche, président de la clinique, a eu l’idée d’installer le scialytique de l’ancienne salle d’opération de la clinique (on n’y opère plus depuis décembre 2009) agrémenté de leds qui permettent d’en changer la couleur. «  Ça permet d’apaiser les patients le soir  », note Catherine Gros. Aux beaux jours, les personnes hospitalisées peuvent profiter de la terrasse avec vue sur une partie de la ville.

Un étage plus haut, l’espace Cafougnette (dédié à l’ergothérapie), aménagé sous les combles, permet aux professionnels de santé de mener des ateliers de stimulation. La prochaine étape sera d’ailleurs l’ouverture de l’unité sur l’extérieur par la pratique d’activités artistiques en lien avec des structures de la ville.

L'ancien scialytique de la salle d'opération de la clinique a été réutilisé. Les leds permettent de proposer différentes couleurs de lumière
Ici des murs arrondis et des couleurs pour guider les patient

 

Des économies d’énergie

Le Dr Joël Cliche, président de la clinique Saint-Roch, est très soucieux de l’environnement. Pour les travaux de rénovation de la clinique de Denain menés sur une année, il a donc mis l’accent sur les économies d’énergie. La clinique du Dr Deburge avait été construite à la fin de l’année 1954 sur 3 835 m2 en ville devenue plus tard la clinique Villars et rachetée en juillet 2004 devenant la clinique Saint-Roch.

Durant les travaux, l’ancienne toiture qui datait de la construction du bâtiment dans les années 1950 a été déposée et reconstruite en mélèze avec une isolation qui a permis de «  minimiser les déperditions  ». Tous les matériaux utilisés (peintures minérales écologiques, triples vitrages, etc.) ont été choisis pour «  leur faible émissivité de polluants dans l’air  ».

Des panneaux solaires, installés sur le toit, permettent de chauffer l’eau chaude sanitaire et des panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité.

La clinique Saint-Roch de Denain, c’est 65 lits de soins de suite spécialisés pour les personnes dépendantes dont quinze dédiés aux personnes désorientées et cinq pour des soins de suite polyvalents.

L’unité pour personnes désorientées a été ouverte le 24 juillet 2017 pour faire face à une demande. Elle a accueilli, jusqu’au 31 décembre, 48 patients souffrant de démence vasculaire (17), de maladie d’Alzheimer (13), de démence sévère (9), de démence sans prévision (6), de démence due à l’alcool (3).

« Le séjour dure quarante jours en moyenne, le temps que la famille souffle un peu ou que l’assistante sociale trouve une solution »

Les malades y séjournent pour une période «  transitoire  » avant soit un retour à la maison soit un placement en EHPAD ou en établissement médico-social. Le séjour dure «  quarante jours en moyenne, le temps que la famille souffle un peu ou que l’assistante sociale trouve une solution  », observe le Dr Rose-Marie Molitorisz.

Les personnes n’y séjournent que pour un temps

À l’entrée dans l’unité, la gériatre procède à des tests pour déterminer la raison de la crise, «  sur la mémoire, la vie quotidienne, etc. Nous testons l’autonomie et le cognitif. Nous réalisons aussi des tests de comportement. Parfois, le traitement est revu. La prise en charge se fait par une équipe pluridisciplinaire. Chaque patient a un projet et, à la sortie, on note une amélioration  ».

L’équipe médicale est pluridisciplinaire avec médecin, psychologue, psychomotricienne, ergothérapeute, kinésithérapeute, neuropsychologue, assistante sociale, aide médico-psychologique, diététicienne, orthophoniste, aide-soignante et infirmière. Au moins un soignant est présent 24 h sur 24 dans l’unité fermée.

 

 

 Source : La Voix du Nord, lundi 18 février 2018

 

128, Allée Saint-Roch
B.P. 85 - 59402 CAMBRAI CEDEX
Tél. : 03 27 73 00 00 Fax : 03 27 73 00 99
Mail : sec.direction@clinique-saint-roch.fr

48, Chemin de la Motte
59870 MARCHIENNES
Tél. : 03 27 99 57 57 Fax : 03 27 99 57 99
Mail : sec.direction@clinique-saint-roch.fr

440, rue Pierre Nève
59723 DENAIN
Tél. : 03 27 32 55 55 Fax : 03 27 32 55 99
Mail : sec.direction@clinique-saint-roch.fr