Le prélèvement d’organes ne peut avoir lieu sans le consentement du donneur. D’après la loi bioéthique de juillet 1994, toute personne est considérée comme consentante au prélèvement de ses organes et tissus après sa mort si elle n’a pas manifesté son refus de son vivant.

Que faire pour exprimer son consentement ou son refus ?

Si vous êtes pour le don d’organes, tissus et cellules en vue d’une greffe : il est fortement conseillé d’en parler avec votre famille afin qu’elle puisse en témoigner. Vous pouvez également porter un document sur vous exprimant votre volonté ou une carte de donneur que vous pourrez vous procurer en écrivant à l’établissement français des greffes ou en consultant le site de la fédération des associations pour le don d’organes et de tissus humains (France dot).

Si vous êtes contre : dites le à votre famille afin qu’elle puisse en témoigner.
Vous pouvez porter sur vous un document exprimant votre refus. Vous pouvez vous inscrire sur le registre national des refus par simple courrier.

Si vous n’avez pas fait connaitre votre volonté : si en cas de décès le médecin ne connaît pas votre décision, il devra recueillir le témoignage de votre volonté auprès de votre famille.

Si vous le souhaitez, d’autres informations plus complètes sont disponibles auprès du service qualité sur simple demande.

 

Pour en savoir plus : consultez le site de l'agence de biomédecine

128, Allée Saint-Roch
B.P. 85 - 59402 CAMBRAI CEDEX
Tél. : 03 27 73 00 00 Fax : 03 27 73 00 99
Mail : contact@clinique-saint-roch.fr

48, Chemin de la Motte
59870 MARCHIENNES
Tél. : 03 27 99 57 57 Fax : 03 27 99 57 99
Mail : contact@clinique-saint-roch.fr

440, rue Pierre Nève
59723 DENAIN
Tél. : 03 27 32 55 55 Fax : 03 27 32 55 99
Mail : contact@clinique-saint-roch.fr